Il faut sauver les sites web de la République!

On ne le dira jamais assez. Un site web est, la plupart du temps, pour une organisation ou une entreprise, le premier contact avec son public. Et vous conviendrez avec moi qu’une première impression est difficile à changer. Depuis quelques années déjà, nos Etats se sont mis à la mode des sites web. Un effort louable. Mais, en 2013, la qualité, le design, et la sécurité d’un site web compte beaucoup plus que son existence en elle-même. En d’autres termes, il ne faut pas faire un site web, juste parce qu’il faut le faire.

Suivez-moi pour une petite revue des sites web de quelques ministères et services publics de notre chère République Togolaise:

Cela pourrait sembler paradoxal et surprenant, mais le site du Ministère des Postes et de l’Economie Numérique est hacké depuis plusieurs jours, et rien ne semble avoir été fait. Soit personne au niveau de l’équipe d’administration ne s’en est aperçu, soit ce n’est pas vraiment leur priorité que le site web soit hacké. Bref, une image parle plus qu’un millier de mots.

minpostel

Ce dernier nous réserve une bien meilleure surprise. On s’accordera pour dire que c’est pour des raisons de sécurité…

interieur

Ce site web a été lancé en préparation des Assises nationales pour la mobilisation des compétences de la diaspora. Soit, c’est un nouveau concept de design qui a été expérimenté, soit il y a quelque chose a revoir…

maisondiaspora

Mis à part la conception même des sites web, il y a une sérieuse revue de la nomenclature qui devra être faite. je ne comprends par exemple pas que le nom de domaine de la présidence ne soit pas un « .tg » mais plutôt « presidencetogo.com » . Sérieusement, « .com » ? Il y a une certaine « convention » qui existe pour la nomenclature des sites web officiels que la plupart des ministères respectent et qu’il faudra étendre aux autres: « lenomduministere.gouv.TG ». J’insiste sur le « .TG ».

Je termine en faisant une proposition. Je ne sais pas si une telle structure existe déjà, mais ce serait bien de penser à une agence centralisée qui gère la présence en ligne des services publics. Cette agence aurait pour attribution entre autres de superviser le développement et la maintenance (activité qui apparemment est problématique) de sites web modernes, sécurisés et de qualité, ainsi que d’organiser la présence des services publics sur les réseaux sociaux. Ce ne sont pas les compétences locales qui manquent, croyez-moi…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Il faut sauver les sites web de la République! »

  1. A fond avec toi.Je te soutien.Le site Republic of Togo par exemple:on se pose la question de savoir s’ils parlent parfois du même Togo que nous connaissons.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s