Pourquoi certains projets TIC pour l’éducation échouent

Avez-vous déjà entendu parler du projet OLPC? Non?

OLPC ou encore One Laptop Per Child (un ordinateur pour chaque enfant) est un projet qui a eu plus ou moins le vent en poupe dans les années 2006 à 2010. L’objectif était de déployer des ordinateurs low-cost pour le monde éducatif dans les pays en voie de développement pour que chaque  enfant puisse avoir son ordinateur portable éducatif où il peut suivre ses cours et faire ses devoirs. Cause noble peut être, mais pari ambitieux. Dix années et quatre modèles de laptop plus tard, tout l’enthousiasme autour du projet s’est évaporé. Le groupe OLPC annonçait d’ailleurs sur son blog la « mort » du projet il y a un an. Que s’est il donc passé pour que ce projet puisse se révéler être  un fiasco dans son implémentation, malgré les ressources et partenariats qu’il avait réussi à mettre en place? De manière plus générale, pourquoi certains projets TIC pour l’éducation, surtout ceux de déploiement de matériel informatique/technologique en milieu éducatif, échouent-ils?

Des enfants face à des ordinateurs OLPC à Kigali. Source: Wikipedia
Des enfants face à des ordinateurs OLPC à Kigali.
Source: Wikipedia

Un ordinateur n’est rien sans périphériques

Un ordinateur, c’est comme une voiture. Il lui faut des périphériques et du carburant pour fonctionner. Avant de se lancer dans une ambitieuse opération de déploiement de matériel informatique en milieu éducatif (surtout en milieu rural), il faut se poser certaines questions: Y’a-t-il de l’électricité? Si non, y’a-t-il des alternatives durables pour alimenter les ordinateurs (panneaux solaires, générateurs régulièrement alimentés en carburant, etc.)?  Y’a-t-il une connexion internet fiable pour la mise à jour du système d’exploitation, des logiciels, et du contenu? Si non, des alternatives ont-elles été mises en place?

Un ordinateur n’est rien sans maintenance

Tout comme une voiture, un ordinateur a besoin de maintenance, et même parfois de changement de pièces. Il est donc légitime de se demander si des processus sont en place et des moyens sont disponibles pour assurer la maintenance régulière. En outre, un ordinateur ayant une durée de vie limitée (et relativement courte), si l’on s’inscrit dans la durée, il faut penser à un modèle permettant un remplacement progressif du parc entier du matériel sur une période oscillant entre 4 et 6 ans. Parce que contrairement aux livres, les ordinateurs ne peuvent pas s’éterniser dans les rayons de bibliothèques en ruines sans être remplacés.

Un ordinateur n’est rien sans des logiciels et du contenu

Un ordinateur sans logiciel approprié est aussi utile en milieu éducatif qu’une bétonnière dans un champ de maïs. Quand ces logiciels éducatifs ont pour vocation de « remplacer » les livres, il faut s »assurer aussi que leur contenu couvre le programme scolaire/universitaire dans la région de déploiement, et surtout qu’ils sont mis à jour régulièrement. Dans des pays où le programme scolaire n’est pas mis à jour des décennies durant, cela semble parfois surréaliste. Il y a cependant, là, une opportunité à fort potentiel à explorer.

Un ordinateur n’est rien sans utilisateurs formés

Mettre un ordinateur entre les mains d’un utilisateur qui n’est pas formé  à son utilisation est totalement improductif . Malheureusement, dans de nombreux projets TIC pour l’éducation, des ordinateurs sont catapultés dans des salles de classe, et l’on demande aux enseignants et aux apprenants de s’en servir alors que ni les uns, ni les autres, ne savent même les allumer. Si l’on veut intégrer les TIC dans le système éducatif, il faut d’abord former les enseignants qui sont les premiers interlocuteurs des apprenants.  Sinon, ce qui est censé être un outil pour faciliter l’apprentissage et la communication en milieu éducatif peut devenir un obstacle.

Finalement…

Finalement, et même si cela peut paraître paradoxal, ce qui compte le moins dans les projet TIC pour l’éducation, c’est l’ordinateur. L’ordinateur arrive en dernier lieu, quand tous les processus sont en place. Malheureusement, force est de constater que ceci n’est pas pris en compte, lorsque ce qui importe le plus pour les décideurs, c’est une photo d’écoliers dans une salle de classe spécialement aménagée, la mine face à des ordinateurs, pour « faire joli » dans un article de presse.

KA.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Pourquoi certains projets TIC pour l’éducation échouent »

  1. pire qu’une photo d’écoliers, si le projet est un éléphant blanc, l’intérêt pour le décideur véreux sera de bouffer un peu de commissions et de retro-commissions avec ses potes en affaire. Et ensuite de laisser le projet qui n’était pas sensé réussir, pourrir. (c’est ça l’éléphant blanc). – Il faut aussi dire que les arguments évoqués dans l’article peuvent être étendus au pourquoi nos administrations africaines ne sont pas suffisamment informatisées. Cela rejoindra le E-gouvernement où il faudra mettre au moins un ordinateur par utilisateur E-Gouvernement. L’utilisateur sera-t-il formé, ces ordinateurs pourront-ils être renouvelés après cinq ans etc. Et les serveurs eux-mêmes, va-t-on les renouveler? merci pour l’article doux comme du lait et du miel #agnatan !!!

    J'aime

  2. « Finalement, et même si cela peut paraître paradoxal, ce qui compte le moins dans les projet TIC pour l’éducation, c’est l’ordinateur. L’ordinateur arrive en dernier lieu, quand tous les processus sont en place. »
    comme tu dis souvent,on met la charrue avant même d’acheter les boeufs et les conséquences sont toujours les mêmes.
    Parons au principal avant d’arriver à l’accessoire et non le contraire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s