Technologies mobiles et DEL au Burkina Faso (5/5)

OPPORTUNITES POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL

Le paysage des technologies mobiles au Burkina Faso, en son état actuel et dans son évolution future regorge d’opportunités énormes pour le développement économique local.

Lire la suite « Technologies mobiles et DEL au Burkina Faso (5/5) »

Publicités

Technologies mobiles et DEL au Burkina Faso (4/5)

ORIENTER L’EVOLUTION FUTURE DU SECTEUR

Avec la croissance prévue du nombre d’abonnés mobiles dans les années prochaines, si des investissements conséquents ne sont pas effectués pour moderniser les infrastructures de télécommunications mobiles, la qualité de service pourrait se détériorer considérablement et se traduire par une incapacité à répondre aux besoins des utilisateurs de manière fiable et optimale. Ceci pourrait aussi inhiber le développement des secteurs industriels et économiques dépendant directement du secteur des mobiles. De nombreux domaines de l’économie sont aujourd’hui dépendants directement ou indirectement des technologies mobiles et leur efficacité est directement liée à la fiabilité et à l’accès aux technologies mobiles. De plus en plus de réseaux de distribution, de commerce et de services financiers s’ouvriront dans un futur proche aux moyens de paiement mobile qui répondent aux exigences du contexte local. Des services de technologies mobiles de mauvaise qualité auraient donc un impact inhibiteur d’importance non négligeable sur le développement économique local.

Lire la suite « Technologies mobiles et DEL au Burkina Faso (4/5) »

Technologies mobiles et DEL au Burkina Faso (3/5)

INFRASTRUCTURE INADEQUATE ET COUTS ENCORE TROP ELEVES

Les technologies mobiles au Burkina souffrent d’une carence importante au niveau des infrastructures et de la qualité de service. La qualité de la couverture réseau et la disponibilité de service sont en deçà des seuils requis selon le cahier de charge des opérateurs, ce qui a amené l’Autorité de Régulation des Communications Electronique et des Postes à imposer des sanctions financières aux trois opérateurs et à même envisager le retrait des licences pour cause de mauvaise qualité de service. La couverture 3G est quasiment limitée aux deux villes de Bobo-Dioulasso et Ouagadougou. Même dans les zones couvertes par la 3G, le débit est globalement moyen voire médiocre, et les services sont souvent sujets à des interruptions régulières, ce qui ne la rend pas assez fiable pour des applications requérant une disponibilité et un débit élevés.

Lire la suite « Technologies mobiles et DEL au Burkina Faso (3/5) »

Technologies mobiles et DEL au Burkina Faso (2/5)

PREDISPOSITIONS POUR UNE CROISSANCE FUTURE

Le marché des télécommunications mobiles en Afrique Sub-Saharienne détient l’un des plus grands potentiels de croissance dans les prochaines années dans le monde. On prévoit une augmentation de 43% du nombre d’abonnés mobiles entre 2012 et 2017 dans la région (source GSMA) . Le Burkina ne fait pas défaut à cette tendance générale. Avec un taux de pénétration à 65% fin 2013 , le secteur possède des réserves de croissance sensible pour les prochaines années pendant qu’ailleurs, les marchés atteignent déjà la maturité.

Lire la suite « Technologies mobiles et DEL au Burkina Faso (2/5) »

Technologies mobiles et DEL au Burkina Faso (1/5)

ETAT DES LIEUX DU SECTEUR DES TELECOMMUNICATIONS AU BURKINA FASO

Au Burkina Faso, le secteur des télécommunications mobiles est contrôlé par l’Agence de Régulation des Communications Electroniques (ARCE), placée sous tutelle technique du Premier Ministère.

Trois opérateurs se partagent le marché de la dizaine de millions d’abonnés mobiles du pays. TELMOB, filiale de l’ONATEL (Office National des Télécommunications), détenu majoritairement par le groupe Maroc Telecom a été le premier opérateur à ouvrir la voie à la téléphonie mobile dans le pays. Airtel Burkina (filiale de l’indien Airtel Bharti) et Telecel Faso complètent le tableau.

Lire la suite « Technologies mobiles et DEL au Burkina Faso (1/5) »