Keep calm and support #Afropreneur

Chinua Achebe ne croyait pas si bien dire quand il écrivait ceci:

Tant que les lions n’auront pas leur propre histoire, l’histoire de la chasse glorifiera toujours le chasseur.

L’histoire des lions n’a pas forcément à être glorieuse, pavée de parties de chasse fructueuses . Il y a des jours où les lions reviennent victorieux, et il y a des jours de disette, de traversée du désert. L’histoire des lions ne doit pas non plus être forcément une histoire semée de défaites, où le chasseur est toujours vainqueur. L’histoire des lions doit juste être… l’histoire des lions. Racontée par les lions. Telle qu’ils la vivent.

Depuis le début de l’aventure TechOfAfrica, il y a deux ans, nous avons toujours cru qu’il fallait que les histoires des acteurs des écosystèmes tech d’Afrique, entrepreneurs, activistes, décideurs, et autres investisseurs, soient racontées par eux-mêmes. Ce ne sont ni des contes de fée enjolivés, ni des tableaux pessimistes et obscurs. Mais ce sont des histoires vraies, d’espoirs, de rêves, de désillusion, de hauts, de bas, des histoires de vie, des histoires de héros.

Avec le projet AFROPRENEUR, nous voulons aller à la rencontre de ces acteurs dans huit pays africains (Sénégal, Mali, Côte d’ivoire, Togo, Bénin, Cameroun, et Congo), pour leur donner la parole afin qu’ils racontent leurs histoires sous le format d’un film documentaire. Nous en avons réalisé le trailer à Dakar.

Nous avons estimé le budget pour réaliser ce documentaire à 40 000 euros. Nous avons décidé de vous associer à ce projet, en vous permettant de contribuer à une partie (14 000 euros, soit 35%) du budget. Pour cela, nous avons lancé une campagne de crowdfunding, qui a débuté hier et qui va durer jusqu’au 7 Août.

Nous avons besoin de vous pour écrire et relayer la vraie histoire des lions.
Etes-vous prêts à nous rejoindre?

Lire la suite

Publicités

La face cachée des « success stories »

Cet article a été écrit par Yacine Bio Tchané. Vous pouvez la retrouver sur Twitter.

L’entrepreneuriat est devenu en vogue au cours de ces dernières années et il est souvent brandi comme la solution au problème d’absorption des jeunes, diplômés ou non, dans les économies émergentes ou en développement. Ainsi, forums, concours, fonds d’investissement et autres initiatives se multiplient d’années en années afin de créer la prochaine génération de femmes ou d’hommes d’affaires. Et de plus en plus de jeunes sont séduits par cette idée. Lire la suite

Startups et technovation en Afrique: entre la hype et la réalité

L’une de mes lectures les plus marquantes de 2014 a été la biographie de Steve Jobs par Walter Isaacson. Au-delà de l’histoire de la vie de Steve Jobs et de son empreinte indélébile pour le monde des technologies, des affaires et du divertissement, j’ai été aussi édifié par l’histoire de la Silicon Valley qui se dessine en filigrane tout au long de ce bouquin.

L’histoire de la Silicon Valley est celle de rencontres loin d’être hasardeuses.. Rencontres entre de jeunes visionnaires fougueux pétris de talents,  produits d’une éducation axée sur l’innovation et la recherche, d’un marché et d’un écosystème mûr, ainsi que d’une économie et un milieu des affaires disposés et enthousiastes, dans une zone géographique précise. La suite, c’est la légende que nous connaissons tous. L’on peut être tenté -à juste titre – de se laisser porter par le buzz  de ces dernières années autour de l’African Tech pour penser à une réplique du boom de la Silicon Valley en Afrique. Entre les forums, conférences, articles de presse, et autres shows télévisés qui lui sont consacrés, le moins que l’on puisse dire c’est que l’écosystème technovation en Afrique est en ébullition. Il y a cependant quelques nuances qui, si elles sont mises en relief, assombrissent le tableau et laissent penser que la fresque festive cache un mur décrépi.

Lire la suite

Quel est votre point B?

Encore un dîner. Dans le même restaurant. Mais cette fois-ci avec des anciens collègues. Tous dans la vingtaine, comme moi. Une discussion animée dont je retiendrai ce qui suit (Merci, Jemila!):

Ce qui est important ce n’est ni la chronologie ni le délai. Ce qui compte c’est ton point A et ton point B. Où tu es, et où tu veux arriver.

Lire la suite