Pourquoi certains projets TIC pour l’éducation échouent

Avez-vous déjà entendu parler du projet OLPC? Non?

OLPC ou encore One Laptop Per Child (un ordinateur pour chaque enfant) est un projet qui a eu plus ou moins le vent en poupe dans les années 2006 à 2010. L’objectif était de déployer des ordinateurs low-cost pour le monde éducatif dans les pays en voie de développement pour que chaque  enfant puisse avoir son ordinateur portable éducatif où il peut suivre ses cours et faire ses devoirs. Cause noble peut être, mais pari ambitieux. Dix années et quatre modèles de laptop plus tard, tout l’enthousiasme autour du projet s’est évaporé. Le groupe OLPC annonçait d’ailleurs sur son blog la « mort » du projet il y a un an. Que s’est il donc passé pour que ce projet puisse se révéler être  un fiasco dans son implémentation, malgré les ressources et partenariats qu’il avait réussi à mettre en place? De manière plus générale, pourquoi certains projets TIC pour l’éducation, surtout ceux de déploiement de matériel informatique/technologique en milieu éducatif, échouent-ils?

Lire la suite

Publicités

Le RaspBerry Pi me fait rêver

« Il n’est jamais trop tard pour apprendre ».

La semaine dernière, j’ai participé à un événement de présentation du RaspBerry Pi à Jokkolabs Ouaga. J’avoue avoir déjà entendu parler vaguement du RaspBerry Pi il y a quelques mois, mais je n’y ai pas vraiment prêté attention. C’était une erreur. Ce petit ordinateur qui tiendrait dans une boîte de Mikado m’a fait rêver lors de sa présentation par O.C.Omar. Lire la suite

About proprietary software vs. FOSS in ICT4D

Until recently, debating about proprietary software vs. free and open source software (or simply Microsoft vs. Linux) was sounding for me like something exclusively for geek and techies. The kind of argumentation I had with classmates during coffee breaks at university. Yet, an e-discussion with some ICT4D professionals and a look at this blog post and its comments revealed me that the question is also valid in global development projects. Should we systematically go for proprietary software (or inversely free and open source software) in our global development work? Lire la suite